Dossier de Presse

Iolanta/Casse-Noisette

Palais Garnier
09 mars 2016 - #galaiolantacassenoisette
  • Sur scène

  • Le Gala

  • La Galerie

  • Sur scène

    Présentation

    Une étrange mélopée du cor anglais, ponctuée d’accents des bassons et de la clarinette, déroule son chromatisme descendant sur vingt mesures, telle une plongée dans un monde inconnu. Celui où Iolanta vit recluse depuis sa naissance. Aveugle sans le savoir, parce que nul n’a le droit de lui révéler sa cécité.

    C’est l’histoire simple d’un déni collectif à la cour de provence, narrée par l’auteur danois Henrik Hertz dans sa pièce La Fille du roi rené, que Tchaikovski découvre dès 1883. Mais il ne décide d’en tirer un opéra que cinq ans plus tard, bouleversé par la présence de la jeune actrice Elena Konstantinova leshkovskaïa dans le rôle-titre. Faut-il le croire, lorsqu'il affirme que « les ducs, chevaliers et nobles dames du moyen âge captivaient son imagination, mais pas son cœur » ?

    Car le destin de l’héroïne, comme un rite de passage de l’obscurité à la lumière, du mensonge à la vérité, ne ravive-t-il pas ses propres blessures, qui finiront par l’emporter moins d’un an après la création conjointe de Iolanta et Casse-Noisette, le 18 décembre 1892 au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg ?
    Comme un miroir à deux faces où se reflètent les rêves d'un compositeur réfugié dans l’univers des contes, l’opéra de paris revient au diptyque originel.

    Casse-Noisette s'inspire quant à lui d'un conte d'Hoffmann adapté par Alexandre Dumas. Ce « ballet-féerie » nous conte les aventures de la jeune Clara un soir de Noël, où le casse-noisette qu'on lui a offert l'entraîne dans un monde onirique.

    Alain Altinoglu dirige, et Dmitri Tcherniakov invente le cadre scénique d’une production symbolique du lien entre art lyrique et chorégraphique.
     

    Palais Garnier ©ElisaHaberer

    Iolanta/Casse-Noisette

    Première représentation

    Nouveau spectacle

    Opéra-Ballet
    Musique de Piotr Ilyitch Tchaikovski

    DISTRIBUTION

    • Alain Altinoglu Direction musicale
    • Dmitri Tcherniakov Mise en scène, décors, costumes
    • Gleb Filshtinsky Lumières
    • Sidi Larbi Cherkaoui, Edouard Lock, Arthur Pita, Chorégraphie
    • Alessandro Di Stefano Chef des Chœurs

    Iolanta

    Opéra en un acte - 1892

    Musique de Piotr Ilyitch Tchaikovski (1840-1893)
    Livret de Modeste Tchaikovski d’après Henrik Hertz, la Fille du roi René

    En langue russe

    • Alexander Tsymbalyuk Roi René
    • Sonya Yoncheva Iolanta
    • Arnold Rutkowski Vaudémont
    • Andrei Zhilikhovsky Robert
    • Vito Priante Ibn Hakia
    • Roman Shulakov Alméric
    • Gennady Bezzubenkov Bertrand
    • Elena Zaremba Marthe
    • Anna Patalong Brigitte
    • Paola Giardina Laure

    Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

    Casse-Noisette

    Ballet en deux actes - 1892
    Création

    Musique de Piotr Ilyitch Tchaikovski (1840-1893)
    Livret de Marius Petipa d’après E.T.A. Hoffmann

    Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
    Maîtrise des Hauts-de-Seine / Chœur d’enfants de l’Opéra national de Paris

  • Le Gala

    Le programme de la soirée

    • 18h00

      Ouverture des portes

    • 19h00

      Représentation de Iolanta

    • 19h40

      Entracte

    • 20h10

      Représentation de Iolanta suivie de Casse-Noisette

    • 21h55

      Entracte

    • 22h15

      Représentation de Casse-Noisette

    • 23h10

      Souper (sur réservation) dans les Foyers du Palais Garnier, en présence des artistes.

    Cocktail servi à l' entracte

    Cravate noire - Robe de soirée

    Horaires susceptibles d’être modifiés

    Cette soirée de gala est organisée au bénéfice des activités de l’Opéra national de Paris.
     
     

    Palais Garnier ©ElisaHaberer